Dossier de surendettement : Le dernier recours

Les aléas de la vie font que dans certaines situations extrêmes, on ne peut plus faire face à ses dettes. Ou du moins, on croit ne plus faire face à ses dettes, ce qui n’est pas tout à fait pareil. Lorsque nous ne pouvons plus payer l’argent que nous devons à nos créanciers, nous sommes dans une situation difficile de surendettement. Pour rappel, il existe deux types de surendettement : le surendettement passif provoqué par une perte de revenus, souvent dus à un accident de la vie (maladie, chômage, divorce etc.). L’autre, le surendettement actif où le surendetté a contracté trop de crédits. Il n’y pas eu de perte de revenus. Mais les effets de la crise se font sentir, en multipliant les incidents de paiement et provoquant des situations délicates. Le nombre de dossiers de surendettement déposés a ainsi beaucoup augmenté. Plus que jamais le surendettement et les solutions pour en sortir sont d’actualité.

Déposer un dossier de surendettement auprès d’un organisme agrée peut être un début de solution. Cet organisme a une commission qui étudie et gère chaque cas. Mais qui peut faire un dossier de surendettement ? En réponse, les particuliers qui sont domiciliés fiscalement en France peuvent avoir recours à la commission. Mais avant de constituer ce fameux dossier, il faut s’assurer que tout autre recours comme le prêt sur gage par exemple soit épuisé car une fois ce cap franchi, vous ne pouvez plus faire machine arrière. La procédure est assez longue mais une chose est sure : ce dépôt ne vous protège pas encore de poursuites judicaires engagées contre vous par les personnes à qui vous devez de l’argent. En fait, recourir à la commission en constituant un dossier de surendettement vous permet d’avoir un peu répit même de courte durée, votre sort dépend de son contenu. C’est-à-dire l’ensemble de votre patrimoine, actif et passif.