Rachat de credit surendettement

C’est un fait que personne ne peut contester : tout comme leurs homologues dans les autres pays riches, le crédit est entré dans les mœurs des Français depuis quelques décennies. Qu’il s’agisse de financer les travaux dans la maison, d’aider les parents ou proches à s’installer, ou simplement pour s’offrir le dernier véhicule bourré de technologies dernier cri, on trouve facilement des  moyens qui permettent de répondre à nos besoins et envies. Ce sont des services qui sont adaptés à tout le monde en ces temps où l’on s’adonne à une pratique devenue courante dans les sociétés occidentales : consommer, consommer davantage. Une course à l’hyperconsommation qui se termine souvent dans le vide pour la plupart des ménages : le crédit s’empile et devient intenable et le jonglage un exercice à haut risque. Surendettement dit-on dans le milieu. Parfois aussi, ce sont les vicissitudes de la vie comme une perte d’emploi ou un divorce qui obligent les gens à recourir au crédit. On ne peut pas tout prévoir. Après l’euphorie de la veille, le réveil  est douloureux, et on vit en permanence dans l’angoisse.

Contre cet endettement excessif, il existe une solution pour le long terme, de plus en plus plébiscitée : le rachat de credit surendettement. Elle est une bonne solution pour les gens qui ont du mal à rembourser leur dus ou encore pour ceux qui ont fait un sacrifice en serrant de plusieurs crans leur ceinture au point que leur qualité de vie en pâtisse. Ou encore pour ceux qui anticipent une baisse de revenus (un prochain départ à la retraite par exemple), le rachat de credit surendettement est un remède à leur difficulté. Appelé aussi regroupement d’emprunts,  il consiste à rassembler plusieurs crédits de toutes natures en un seul crédit. L’objectif est de deux ordres : réduire les mensualités grâce à un rallongement de la période de remboursement ou bien diminuer le coût total des crédits moyennant une hausse des mensualités. Une opération de cette nature permet dans tous les cas de passer d’une liste de crédits parfois interminable, à un seul et unique crédit, avec un seul taux d’emprunt, et un seul interlocuteur, sans avoir à changer de banque. Oui, le rachat de credit surendettement est une bouée de sauvetage si les autres solutions qu’on avait essayées auparavant n’ont pas donné satisfaction. Il s’adresse principalement aux personnes qui ont une baisse de revenus entrainant dans une situation de précarité financière, ou bien à ceux qui ont simplement une accumulation de crédits et souhaitant opérer un rallongement du délai de paiement.

Egalement, il donne une réponse adéquate pour ceux qui, sans être gênés par un crédit excessif, veulent opérer une restructuration de prêts dans le but de se constituer une épargne ou de financer un projet d’avenir. Les personnes physiques (salarié, retraité, indépendant etc.) ou encore propriétaire ou en phase de l’être ou encore locataire sont concernés par ce type de rachat. Comme toute chose, le rachat de credit surendettement a ses avantages à savoir : il permet à un rééquilibrage du budget, à une augmentation du pouvoir d’achat, à une diminution du taux d’endettement, à améliorer le profil du débiteur auprès des banquiers, ce qui est une chose à ne pas négliger dans le contexte actuel et, le plus important, on évite la fameuse commission de surendettement avec ses cohortes de désagréments qui pourrissent la vie des débiteurs. Son seul inconvénient réside dans le fait que la dette devient plus importante à long terme mais c’est le prix à payer pour la tranquillité de l’esprit. N’oublions pas que le rachat de credit  surendettement a ses limites du fait qu’ils ne s’appliquent pas aux interdits bancaires pour émission de chèques sans provisions ou aux emprunteurs qui sont déjà fichés au FCIP, ou pour ceux qui ont déjà saisi la commission départementale de surendettement, ils ne peuvent pas le faire, non plus.

A noter aussi que les frais liés à l’opération sont inclus dans le plan et donc, dans les futures mensualités car monter un dossier de ce genre nécessite du temps et dépense beaucoup d’énergie. Dans cette cacophonie, il y a des gens malintentionnés qui dénigrent cette pratique. Résultat, certaines personnes hésitent à regrouper leurs crédits soit, parce qu’elles ont lu certains articles de presse ou vu certaines émissions qui remettent parfois en cause le bien fondé de cette démarche ou encore en raison du contexte économique actuelle mais fort heureusement qu’ils sont minoritaires.  Le rachat de credit surendettement est le mieux adapté et le plus  usité actuellement par les personnes touchées en attendant la solution globale qui pourra satisfaire le public.

En attendant que la situation se décante, le seul moyen pour les surendettés de s’en sortir de ce bourbier est de recourir le service des organismes qui se sont spécialistes du rachat de credit surendettement. Ce qui se passe actuellement mérite un travail de fond du fait de sa portée sur différents domaines, économique, politique, culturel, entre autres. Un grand chantier attend le pouvoir public et les hommes de loi comme l’assainissement du milieu du crédit en adoptant de nouvelles lois pour mieux protéger les consommateurs (plafonnement des crédits,  limitation du nombre de cartes etc.). L’éducation des citoyens n’est pas en reste car ce sont eux qui font tourner l’économie, en particulier la classe dite moyenne. Bref, il faut améliorer l’information sans freiner la distribution, la consommation en terme plus approprié. Le pays a les moyens pour y arriver tant matériel qu’humain.